Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2009

Train ou limousine ?

Je suis originaire du Limousin ou peu s'en faut ; c'est là bas que sont mes racines, à Limoges et dans un rayon de sa campagne de 60 km. Bien loin de moi l'idée d'un quelconque régionalisme qu'au contraire je combats. Je suis jacobin et je le reste. Mais je sais que là-bas, je respire mieux. Oh bien entendu, je pourrais prendre bouture ailleurs, dans un petit coin breton et maritime par exemple ou même à Paris la belle, dont je suis éperdument amoureux tout en sachant qu'elle n'est pas à terme, faite pour moi. Emporté par le vent, je pourrais qui sait coloniser quelque terre plus lointaine, dans l'Irlande celte éventuellement. On ne verra jamais d'un bon oeil un orangiste sur le sol irlandais mais moi, le friendly frenchy qui sait...

Pour autant et jusqu'à la fin, comme un hirondelle qui revient inlassablement sous les cieux de sa naissance, je sais que je serai chez moi en Limousin, à chaque fois que j'y reviendrai. Il y a là-bas des pulsations qui raisonnent avec les miennes, c'est ainsi. Il y a les miens aussi...

C'est une terre simple. Le granite y impose son austérité altière et son autorité, en blocs pesants, bleu dur ou doux rose, en un mélange ou d'aucuns trouveront assemblage du ying et du yang. Mais elle offre aussi de vertes collines à l'herbe grasse et humide où le printemps conquérant fait avancer des légions de fleurs multicolores, où l'hiver impétueux étend sa cape blanche. Là-bas on connaît les saisons, encore un peu, pour quelques années peut-être...

A limoges, où sont enterrés mes 20 ans, sous un titre de champion d'Europe de basket, il y aussi une gare, la plus jolie du monde. La preuve, Jean-Pierre Jeunet l'a choisie pour l'ouverture de son court-métrage publicitaire en l'honneur du numéro sans doute le plus célèbre de l'univers : N°5. (Bon avant lui, un écrivain mondialement connu s'en était emparé pour situer le début et la fin d'une de ses nouvelles, enfin de sa nouvelle, parce que sa flemmardise est proportionnelle à son génie incommensurable. Si vous êtes sages, un jour je vous donnerai un lien vers ce petit chef-d'oeuvre.)

Alors une fois n'est pas coutume, je parle un peu de pub sur ce blog :

En limousin, il y a surtout de la campagne, plutôt de la très belle d'ailleurs, variée, ondine... Et dans la campagne, il y a des vaches : les fameuses limousines, connues tout autour du monde (all around the world). Il se trouve que lors d'un séjour récent où j'ai arpenté le bush haut-viennois, j'ai fait quelques petites photos de mesdemoiselles (y avait ptet des messieurs aussi, cachés dans le tas (non non c'est pas toi le tas Raymonde, pas la peine de meugler en maugréant))

Hommage au bovidé et à son terroir :

 

IMG_2249 (Custom).JPG

Un petit village, perdu dans la cambrousse

 

 

 

IMG_2255 (Custom).JPG

Un train de limousines. Vous remarquerez à l'avant, l'arrière train imposant. C'est une photo un peu vache, je l'admets...

 

 

IMG_2256 (Custom).JPG

La curieuse au cerisier


 

IMG_2257 (Custom).JPG

Sur le chemin du Tour, le public répond toujours présent !

 

 

IMG_2260 (Custom).JPG

Mise au vert

 

 

IMG_2293 (Custom).JPG

Des normandes limousines

 

 

IMG_2296 (Custom).JPG

La petite maison vraiment DANS la prairie

 

 

IMG_2300 (Custom).JPG

Engrangeons quelques fleurs

 

 

IMG_2305 (Custom).JPG

Un encadrement de chêne

 

 

Rotation deIMG_2311 (Custom).JPG

Le même chêne, plein cadre

 

 

IMG_2315 (Custom).JPG

Des normandes et leurs charmes

 

 

IMG_2318 (Custom).JPG

Un château en pleine campagne, forcément, c'est ruineux

 

 

IMG_2337 (Custom).JPG

Contre-plongée vachère

 

 

IMG_2343 (Custom).JPG

Nous partîmes cinq cents mais par une astuce comptable, nous nous vîmes trois mille en arrivant à l'étable

 

 

IMG_2344 (Custom).JPG

You're talking to us ?

 

 

IMG_2345 (Custom).JPG

Sonnez clochettes, tintez couleurs !

 

 

IMG_2349 (Custom).JPG

L'ordre des choses ne tient qu'à un souffle

 

 

IMG_2355 (Custom).JPG

Passé aux couleurs

 

Mais les parisiennes aussi, sont si jolies, que je reviens vers elles, à tire d'ailes...

 

 

 

09/05/2009

Deux ans de vacances

Oui, cela fait deux ans qu'un individu est en vacances, grâce à 53% d'entre nous. Je n'en suis pas bien entendu et si les noms d'oiseaux sortiraient bien facilement pour qualifier ceux qui en revanche, en sont, je ne peux m'empêcher de me souvenir qu'en face il y avait une folle à peine moins dangereuse. Circonstances atténuantes à la décharge des crétins ! (oups, I did it)

Deux ans de vacances, en effet. Pour lui, qui en prend d'autant plus qu'il nous a incité à travailler plus. Bien que la presse ne s'en vante que peu, les petits séjours de fin de semaine avec son échassière vulgaire sont monnaie courante, sans parler des villégiatures exotiques financées par le narco-traffic. Ca va pour lui merci ! On ne peut pas dire qu'il ne nous avait pas prévenus. Dès son congé officialisé en Mai 2007, il s'est empressé de le fêter dans un resto pour parvenus et sur le yatch d'un "ami". Car ce n'est pas le genre à complexer ou avoir des hésitations éthiques, surtout pas. Pour lui le pouvoir, c'est le fric et la frime, il ne l'a jamais caché. La seule chose qu'on ne peut lui enlever c'est cette espèce de franchise arrogante et putassière. Qui condamner le plus ? Lui ou ceux qu'il abuse de plein gré ?

Un couple d'année de mise en repos forcé de ce qui fait une certaine identité de la France et , au passage, la force de son modèle social dont la crise montre toute la pertinence, malgré encore une fois, ses imperfections. 24 mois de mise à mal des services publics, de la tradition d'accueil de notre pays, de sa vocation égalitariste, de sa méfiance raisonnable du tout marchand, de sa position originale au sein du concert mondial des nations. Tout cela rayé d'un coup d'idéologie : ministère du racisme ordinaire et de l'immigration profitable, destruction en règle de l'Education pour tous, de la Santé pour tous, transfert d'argent vers les plus riches, paupérisation et assujettissement des plus pauvres au travail, répression policière et mise en coupe réglée de la Justice, sapement des libertés publiques, réintégration pleine et entière au sein de l'OTAN. Le président a pris la place, a tout raflé pour lui, pour ses amis et a mis la France en vacances, le plus loin possible.

Même la culture et les bonnes manières ont été priées d'aller voir ailleurs s'il y était...

Oui la présidence de la république est en jachère depuis deux ans, au profit de la nouvelle fonction de Pdg de l'entreprise française. Il serait temps de lui faire prendre congé. Pour que cesse cette vacance...

Envoyons le de la Terre à la Lune ou 20000 lieues sous les mers mais je veux cesser d'avoir honte de mon pays et de ses habitants ! Deux ans de vacance, c'est déjà beaucoup trop...

sans_titre_1__jpg.jpg

19:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)