Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2008

France 2 met la propagande sur les rails

Aujourd'hui dans l'actualité, l'évènement le plus important, celui qui fait la une, ce n'était pas la crise alimentaire dans les pays pauvres et bientôt dans les nôtres, la crise tout court, la mort d'Aimé Césaire ou la siituation en Irak, non c'était cette catastrophe dramatique et scandaleuse à la fois : un Eurostar a mis 12h pour faire Londres-Paris. Le bilan est lourd, au moins une cinquantaine de râleurs sur 650 passagers qui ont tous failli perdre la vie dans ce remake du 11 Septembre.

Le coupable est évident, la SNCF, cet ogre dispendieux des impôts des braves citoyens français et qui comme d'habitude ne sait pas faire avancer ses trains. Coupable aussi de ne pas communiquer minute par minute de l'avancée de la situation à des passagers-rois qui tenez vous bien, étaient privés de climatisation, en plein mois d'Avril (qui plus est un des plus frais de ces dernières années), on croit rêver !

Bien entendu il y aura toujours quelques originaux gauchistes pour faire remarquer que faire l'ouverture des journaux sur ce pauvre fait divers anecdotique est un peu déplacé vu la situation du monde actuellement. Il y aura même quelques terroristes de la pensée fasciste pour tenter de faire un rapprochement suspicieux entre cet incident et la proximité  de la remise du rapport de la cour des comptes sur les dysfonctionnement suite à la séparation de RFF (à lui les déficits et l'entretien du réseau sans les moyens) et de la SNCF (futur trésor de guerre des actionnaires quand la société sera privatisée et soigneusement débarassée des secteurs non rentables et des oripeaux archaïques du service public).

Les journalistes n'ont bien sûr pas jugé utile de dire qu'Eurostar est une filiale de droit privé de la SNCF (mais pas seulement), la propagande néolibérale en vue de la privatisation de la SNCF ne saurait s'abaisser à établir un tableau complet et neutre de la situation (à savoir que c'est une société privée qui est responsable de ce problème). Non au contraire, ils ont réalisé un petit historique des ratés de notre bonne vieille société des chemins de fer français, qui à elle seule a causé plus de préjudice moral et de morts atroces que toutes les interventions légitimes des USA, portées par le bon sens du libéralisme économique.

Inutile de dire que l'envie d'occire ces pseudo-journalistes serviles et partiaux m'a sérieusement démangé. Mon caractère placide et pacifique est soumis à rude épreuve quand il se trouve face à face avec cette information orientée digne de la Pravda de la grande époque Brejnevienne ou du Fox New des bushistes. Entendons nous bien ! Ce n'est pas la liberté de la presse, innattaquable, qui est en cause, c'est ce maquillage du parti pris grossier sous les traits d'une neutralité bienveillante comme sur France 2 par exemple (mais quasiment tous les journaux papiers et télévisés ont fait de même aujourd'hui, c'est dire si la pensée unique est en territoire conquis aujourd'hui). Au moins quand on lit Le Figaro, on sait la préférence politique qui tient lieu de ligne éditoriale. Ce n'est pas le cas à la télévision ou dans la presse régionale, qui concerne pourtant le gros de la population qu'on intoxique insidieusement.

Proprement révoltant !

14:39 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

tain j'ai loupé ça moi j'ai pas matté les info hier.
que de soucis cette sncf je te raconte même pas!
en tout cas un gros conseil prevoyez pas de prendre le train mi mai parce que ça va être la big big merde, enfin j'espère que ça va être la grosse merde et que les gars vont se mobiliser. et qu'il y aura plein de gros raleur sur les quai pris en otage.

Écrit par : marieaunet | 20/04/2008

J'ai cru que j'allais y aller au siège de France 2 tellement ça m'a mis en rogne. J'espère qu'ils vont se défendre oui. Le gouvernement essaie d'acheter tous les fonctionnaires ou apparentés avec un peu d'argent, de la verroterie en compensation de la perte du statut et accessoirement des missions de service poublic (un détail). Mais malheureusement ça marche un peu. Il faut compter sur un sursaut de lucidité...

Écrit par : Nicks | 20/04/2008

tu veux que je te dise, ils font circuler de ces trucs tellement immonde que la moitié des types veulent démissionner. le truc c'est que la majeure partie des gars s'en fou de la tune (je crois avoir lu sur un papier qui circulait du côté de Clermont, la direction qui proposait des horaires de merde des condition de merde pour je cite "un salaire hors normes".) alors oui il y en a qui vont faire les creuvards, mais pas les mecs qui ont déjà une situation de famille difficile et tendue comme un string. Chez moi ça va bien parce que je travaille pas, donc je me cale sur lui, mais si je bossais on se verrait pas...
en ce moment le truc c'est pour les mec qui font le fret ils proposent un seul repos en résidence sur 12 jours. sur 12 jours tu dors deux soirs chez toi après tu vois pas ta famille. divorce assuré pour certains.
Je me souviens avoir raconté ça à ma mère qui a l'esprit fort pratique et qui me dit "oui mais vous aurez plein de sous" je lui ai répondu que on voulait pas échanger notre bien être contre de la tune, dans la vie y a pas que la tune et le taf. les gens son cons putain.
bref ensuite ils vont changer toute une quantité de trucs que je ne saurais te redire correctement au sujet des veilles de repos et des prises de services et plein d'autres saloperies.

Écrit par : marieaunet | 20/04/2008

Oui, vive le management et la précarité comme mode de vie, c'est tellement excitant !

Écrit par : Nicks | 20/04/2008

Les commentaires sont fermés.