Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2008

Ainsi était le commencement...

Ma première note sera musicale. Une note de musique, logique finalement…

 

Connaissez-vous Thao ? Non, pas le Tao des cités d’or mais Thao, Thao N’Guyen ? C’est une jeune américaine d’origine vietnamienne. Il faudrait que vos cerveaux soient bien bridés pour ne pas l’avoir deviné rien qu’à son patronyme.

 

1577324843.jpg722508524.jpg

 

Moi je ne la connais que depuis quelques semaines et musicalement depuis quelques jours seulement. J’ai lu une petite critique de son dernier album sur les inrocks, puis j’ai visité son espace (herspace) sur le net et j’ai tout de suite été séduit par ses chansons légères et sautillantes.

Miss Thao donne dans le folk-rock primesautier, dans la guitare post-adolescente. Dans son album, We brave bee stings and all dont le titre s’accorderait bien à la geste un peu vantarde d’un jeune et brave héro en culottes courtes, elle a mis onze petits bonbons à la sève de printemps. 

La musique de notre mignonne asiatique respire la jeunesse comme un mois d’Avril sent le lila. C’est gai, léger, ça a 20 ans. Et ça me fait penser aux miens qui sont tombés de ma poche un jour où comme tous les autres, je regardais ailleurs. Je ne les ai jamais retrouvés…Du coup, mademoiselle Thao sème le printemps et ce sont des fleurs d’automne qui éclosent dans mes oreilles. La gaieté et la mélancolie sont toujours voisines en fin de compte.

Mais cet album, il y quoi vraiment dedans, me demanderez vous ?

Des comptines folk, faites d’un joli tissu chamarré de guitares, rapiécé ici et là avec quelques fils de banjo et des chutes de piano. On y trouve aussi quelques broderies cuivrées. Le son est le plus souvent cristallin, gracile comme une jeune beauté. Les accords ont à peine 18 ans mais sont toujours majeurs. Des petits devenus grands certes, gorgé d’énergie il va de soi, mais toujours très tendres.

Comme la demoiselle est née dans l’Est des Etats-Unis, dans les Appalaches de Virginie pour être plus précis, il n’est pas étonnant de trouver ça et là quelques pointes de jazz et de blues. Quelques arrangements en pentatonique servent de décoration exotique en provenance indirecte d’Indochine.

 

Voilà donc un album bien sympathique, tout en décontraction genre je tape le bœuf avec mes potes étudiants sans me prendre la tête, je chante tout juste juste mais on s’en fout, le ciel est bleu et le soleil brille. Thao me rappelle les jumelles Tegan et Sara dans un style moins noisy, cabotin et petite peste. Elle pratique une musique à l’identité très teenager américain cool, comme peut le faire aussi Nada Surf par exemple. Cela conduit rarement au chef-d’œuvre mais c’est efficace et très plaisant.

 

 

Mes chansons préférées : Beat (health, life and fire); Big kid table ; Swimming pool ;Yes, so on and so on.

 

 

Un petit défaut tout de même : c'est un peu court, même pas une demi-heure. Ah la jeunesse....Toujours pressée...

 

 

http://www.myspace.com/thaomusic

 

 

 

 

Commentaires

Vite fait en passant il y a une vidéo qui ne fonctionne pas, je crois (la première). Sans quoi, je repasserai bientôt, pour commenter certains de tes notes. En attendant, bonne continuation. ;)

Écrit par : Dyaus | 13/03/2008

certain(e)s, of course... Lol...

Écrit par : Dyaus | 13/03/2008

Merci de ton passage ! :) Tu m'as trouvé par ciao je présume ?
J'ai enlevé la vidéo fautive qui n'est plus disponible et ajouté le lien myspace. A bientôt !

Écrit par : Nicks | 13/03/2008

Très bon goûts !!!

Écrit par : adrien (de rien) | 30/05/2008

Et le medecine man s'y connaît !

Écrit par : nef | 30/05/2008

Oui, je trouve aussi Adrien. Nef, apparemment, il s'y connait, en effet :oB

Écrit par : Nicks | 30/05/2008

Les commentaires sont fermés.