Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2008

Atomes trop crochus

A la lecture d'un article du Monde diplo de ce mois-ci sur les mensonges de Tchernobyl, écrit par Alison Katz, j'ai repensé à cette excellente BD que j'ai lue il y a environ deux ans, sur le même thème : Tchernobyl mon amour de Chantal Montellier (scenario et dessins).1895148118.2.jpg

Le livre relate l'enquête d'une journaliste , Chris Winckler qui est chargée par son journal, la Vérité, de produire un papier pour le vingtième anniversaire de l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Elle va être amené à rencontrer un témoin de la catastrophe qui va la lui raconter...

L'auteure nous livre avec cette Bd un document d'une force impresionnante, comparable peut-être au Maus de Spiegelman bien que stylistiquement totalement différent. Rappel des faits, conséquences terribles pour le personnel et la population et surtout manipulation politique pour que jamais la vérité ne soit connue du plus grand nombre (hé oui, parfois la théorie du complot, c'est vrai).

Graphiquement assez dépouillée bien que juxtaposant différentes techniques graphiques (dessins, reprises de photo ou de documents, etc...) et documentairement très fouillée et rigoureuse, cette oeuvre est un incontournable pour tout amateur de Bd "sérieuse" et engagée. Sa valeur informative est tout aussi élevé qu'un très bon film documentaire.

 

Chantal Montellier expose son point de vue antinucléariste en stigmatisant la puissance des lobbies de l'industrie de l'atome et la désinformation des Etats (le fameux nuage radioactif qui a rebroussé chemin juste aux frontières de la France vous savez). Le constat est implacable, souvent féroce et pour tout dire assez désespérant. Elle considère que Tchernobyl est un évènement aussi grave que le largage des bombes nucléaires américaines sur Hiroshima et Nagasaki. Vous n'aurez pas manqué de relever la proximité du titre de la Bd avec le film d'Alain Resnais, écrit par Marguerite Duras, Hiroshima mon amour.

Personnellement, je ne suis pas un opposant farouche à l'énergie nucléaire mais résolument en faveur de solutions de substitution néanmoins (ainsi qu'au pétrole dont l'industrie liée a peu de chose à envier à sa consoeur physicienne). Malgré tout, je suis bien conscient de la chape de plomb (après celle de béton sur le réacteur éventré) qui s'est abattue sur les conséquences désastreuses et durables de cette catastrophe, sur les dégats humains immenses qu'elle a produit et continue de provoquer, alors même que les victimes ne sont même pas reconnues comme telles, ce qui augmente encore leur douleur psychologique. Cet ouvrage a fini de me convaincre.

 

Tchernobyl mon amour/Chantal Montellier.-[Arles] : Actes Sud, 2006.-[128p.]